· Dernières news

Tout l'équipe de l'Abbaye de Chéhéry vous souhaite une très belle année 2020, pleine de bonheur et de grands projets.

Cette année, on rentre dans le dur côté travaux! Dans un souci de transparence, nous profitons de ce début d'année pour vous présenter en détail le projet sous son aspect architectural, le programme des travaux engagés et leurs financements. Une lecture un peu plus longue que d'habitude, pour bien profiter des soirées hivernales.... Attention de l'information "utile" se cache au bas de cet article!

Un peu d'architecture...

L'abbaye cistercienne Notre-Dame de Chéhéry a été fondée en 1147. Après un développement important jusqu'au XIVe siècle, elle est pillée et saccagée pendant la Guerre de Cent Ans et est probablement restaurée une première fois. Une représentation montre l'abbaye reconstruite au début du XVIIe siècle, indiquant le retour à une relative prospérité. A nouveau brûlée pendant la Fronde, les moines continueront toutefois d'exploiter leurs terres et d'occuper des bâtiments provisoires.

A l'image de nombreuses abbayes, Chéhéry est finalement totalement reconstruite au milieu du XVIIIe siècle. Les bâtiments conventuels adoptent alors le style classique que nous connaissons encore aujourd'hui. Construits en brique et pierre sur un axe entre cour et jardin, ils épousent parfaitement les codes de l'architecture en vogue à cette époque : la façade principale se constitue d'un avant-corps central à fronton en pierre de taille et de pavillons saillants aux extrémités. A deux niveaux d'élévations, elle est coiffée d'un haut comble à la française couvert d'ardoise. La cour d'honneur est délimitée par deux communs symétriques à arcatures, couverts de toitures à la Mansart.
Derrière cette façade se développent les trois autres ailes formant le cloître, dont les galeries en voutes d'arêtes s'ouvrent vers l'extérieur par de grandes baies en plein-cintre sur le jardin et distribuent tous les espaces monastiques : du réfectoire à la salle capitulaire, de l'église abbatiale à l'appartement d'apparat de l'Abbé. A l'arrière est dessiné un grand jardin au tracé régulier.

Après la Révolution, l'abbaye est rachetée par un notable parisien qui fait abattre deux ailes sur les quatre (aile des moines et église abbatiale) pour ne garder que les parties les plus confortables : l'aile des hôtes et le grand appartement d'apparat aux décors Louis XV. Les deux galeries de cloitre restantes sont fermées par des menuiseries. Du XIIe siècle ne subsiste qu'un ancien cellier et des caves.

Programme des travaux

Tous les bâtiments ont souffert de nombreuses infiltrations au cours des quinze dernières années. Si la charpente, dont les poutres en chêne ont des sections remarquables, n'a pas trop souffert, ce sont surtout les planchers et plafonds ainsi que les décors qui ont été très dégradés par l'eau, depuis le comble jusqu'au rez-de-chaussée.

La première phase des travaux est donc concentrée sur l'urgence:

  • Mise hors d'eau du bâtiment par un repiquage profond des toitures (remplacement des ardoises manquantes) - Effectué cet été.
  • Dans la toiture, reprise par greffes des entraits de trois fermes de charpente aux extrémités pourries qui ne disposent plus de leur appui dans le mur. Dépose et remplacement d'une paroi à pans de bois, support du plancher du comble qui menace ruine.
  • Remplacement des nombreuses solives de planchers pourris, essentielles à la stabilité des murs de façade.
  • Remplacement à l'identique (petits bois et petits carreaux) des menuiseries les plus abimées dans le bâtiment principal, ainsi que des menuiseries vétustes du Commun Sud, ce dernier constituant le seul espace habitable.
  • Dans le Commun Nord, réparation complète de deux travées de charpente instables qui menaçaient de s'effondrer, pose d'une toiture temporaire  - En cours.
  • Une étude stratigraphique pour retrouver les couleurs d'origine des décors et des menuiseries, afin de préparer les prochaines phases de restauration - Effectué.

L'étude de diagnostique et la maîtrise d'oeuvre sont assurées par Guillaume Ull, Architecte du Patrimoine. Les entreprises sélectionnées sont habilitées à intervenir sur des monuments inscrits ou classés (Compagnons du tour de France).

Les financements

Pour cette première phase, les travaux sont financés par les propriétaires, par les particuliers participant à la campagne de souscription, ainsi que par les acteurs de la protection du patrimoine :

  • La Direction Régionale des Affaires Culturelles (l'état) par le biais de l'UDAP.
  • La Région Grand Est, via son programme de soutien aux monuments inscrits à l'inventaire des Monument Historiques.
  • La Fondation du Patrimoine, véhicule de la campagne de souscription participative dont nous vous avons bien sûr déjà parlé :-)

De plus, nous avons soumis un dossier pour figurer dans la liste des monuments du Loto du Patrimoine (mission Bern) pour l'année 2020.

Retroussons-nous les manches!

Une partie des travaux, qui n'impactent pas l'authenticité patrimoniale du monument, restent à la charge de notre huile de coude! Nous avons besoin de bras, et si le cœur vous en dit, vous êtes les bienvenus pour venir nous aider à l'Abbaye les weekends du 18 et 24 janvier.

Au programme purge de planchers, de plafonds, débarras de gravats, etc. Et bien sûr le plaisir de se retrouver autour d'un bon repas. Si vous êtes intéressés, vous pouvez nous contacter directement ou nous indiquer vos disponibilités via le bouton ci-dessous. Attention, l'Abbaye n'étant pas chauffée et même si nous ne manquerons pas de nous activer, prévoir des affaires chaudes!

Côté finances, la souscription avance bien et nous sommes à 62% de l'objectif, soit presque 25000€ ! Merci encore du fond du coeur à tous les donateurs qui aident à rendre réel ce projet! Mais ce n'est pas fini, continuez à diffuser et à en parler autour de vous. N'oubliez pas, chaque euro compte, même un petit don peut nous aider!

A très bientôt, à l'Abbaye!

La Team Chéhéry

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK